Les start-up africaines ont réalisé une levée de fonds record chaque mois en 2022, pour un total de 2,7 milliards $ - Malinext

Les start-up africaines ont réalisé une levée de fonds record chaque mois en 2022, pour un total de 2,7 milliards $

Les start-up africaines ont réalisé une levée de fonds record chaque mois en 2022, pour un total de 2,7 milliards $

La transformation numérique prend de l’ampleur en Afrique. Au cœur de cette mutation, les start-up dont le rôle croît dans l’amélioration de l’accès des populations à divers services. L’importance qu’elles ont gagnée en 2020 n’a pas échappé aux investisseurs qui leur font désormais une cour assidue

Les start-up africaines suscitent actuellement un intérêt grandissant de la part des investisseurs locaux et internationaux. Cela s’observe à travers le volume de financement qu’elles ont déjà réussi à mobiliser depuis le début de l’année 2022. Chaque mois, de janvier à mai, un nouveau record de financement a d’ailleurs été enregistré comparé à la même période de l’année dernière selon la plateforme Africa: The Big Deal.

C’est au total 2,7 milliards $ qui ont été capturés par les start-up en Afrique contre un total d’environ 1,2 milliard $ sur la même période en 2021. Soit une croissance de plus de 100 % dans le volume de financement enregistré depuis le début de l’année.

En janvier 2022, 478 millions $ ont été levés par les start-up ; soit 116 % de fonds en plus mobilisés, comparé au même mois en 2021. En février, c’était 629 millions $ ; soit une croissance de 254 % par rapport à février 2021. Mars a enregistré une levée de fonds de 720 millions $, en croissance de 117 %. En avril, les start-up africaines ont enregistré 437 millions $ de fonds mobilisés ; soit une croissance de 131 % tandis que le mois de mai a été témoin d’une croissance de 90 % dans le financement levé par les tech innovateurs africains avec 430 millions $.

Selon The Big Deal, le Kenya est le grand vainqueur de ces cinq premiers mois de l’année 2022. « En avril 2022, les start-up au Kenya ont levé 83 fois le montant qu’elles avaient levé en avril 2021. Le Nigeria et l’Égypte s’en sortent également très bien, bien qu’ils aient enregistré chacun un mois de croissance négative en glissement annuel en 2022 jusqu’à présent (janvier et avril respectivement) », a expliqué The Big Deal.

« La situation en Afrique du Sud — comme nous l’avons noté précédemment — devient cependant légèrement inquiétante : le pays a sous-performé chaque mois depuis le début de l’année. Dans l’état actuel des choses, les start-up en Afrique du Sud ont levé -30 % au cours de la période janvier-mai par rapport à ce qu’elles avaient levé au cours de la même période l’année dernière. Cela se compare à une croissance de +154 % au Nigeria, +212 % en Égypte et +436 % au Kenya », selon The Big Deal.

(Visited 21 times, 1 visits today)

Articles Similaires

l