Insécurité au Mali : le pays accuse la France de soutenir des groupes armés - Malinext

Insécurité au Mali : le pays accuse la France de soutenir des groupes armés

Insécurité au Mali : le pays accuse la France de soutenir des groupes

armés

Les relations entre la France et le Mali ont continué de se détériorer, le pays d’Afrique de l’Ouest accusant son ancienne puissance coloniale de fournir des armes et des renseignements aux militants antigouvernementaux.

Dans une lettre au Conseil de sécurité des Nations unies dont la BBC a recu copie, le ministre des Affaires étrangères du Mali, Abdoulaye Diop, affirme que la France a violé son espace aérien à plusieurs reprises et livré des armes à des combattants islamistes dans le but de déstabiliser son pays.

Sur son compte Twitter officiel, l’ambassade de France au Mali a déclaré que le pays n’a jamais soutenu directement ou indirectement des groupes djihadistes et que jusqu’au départ de la force Barkhane, la France était considérée comme leur ennemi numero un.

L’ambassade a aussi rappelé qu’en 9 ans, la France a perdu 53 soldats et neutralisé des centaines de djihadistes, dont des leaders des groupes.

line

Quelle lecture peut-on faire de cette lettre du Mali au Conseil de sécurité contre la France ?

Analyse de Dr. Mady Ibrahim KantéEnseignant-chercheur à l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako.

L’autorité malienne actuellement, elle est dans une situation qui n’est pas une situation facile, qui est une situation difficile parce que les forces françaises et européennes ont déjà quitté le territoire malien. Toutes les zones qui étaient occupées par ces forces, l’autorité malienne a maintenant une responsabilité d’occuper toutes ces zones-là, ce qui n’est pas du tout facile pour l’armée malienne. Elle se doit d’être vigilante sur tout ce qui concerne les groupes terroristes qui continuent et puis qui essaient même d’intensifier des attaques et des attentats au niveau du Mali.

C’est sur cette base-là que l’autorité malienne est en train de prendre toutes les précautions afin d’éviter qu’il y ait des confrontations avec la France.

Comme la France a déjà quitté, l’autorité malienne ne cherche pas à confronter la France directement mais cherche à ce que la France respecte le territoire malien et se concentre sur des pays comme le Niger et le Burkina Faso.

Le Mali essaie de se protéger, de montrer à la France comme vous avez déjà quitté, il faut rester hors du Mali même si vous allez continuer votre lutte contre le terrorisme dans le Sahel, évitez complètement le territoire malien. Je pense bien que c’est le message que l’autorité malienne veut que le monde entier comprenne, pour que la communauté internationale soit témoin de ce qui se passe entre le Mali et la France dans le Sahel.

Le Mali n’a pas de poids au niveau du conseil de sécurité alors que la France a par contre un droit de véto. Le Mali ne peut rien faire au niveau du conseil de sécurité sauf s’il présente des preuves, des évidences qui montrent que ce que la France aurait fait est clair au niveau de tout le monde.

Mais pour le Mali, je pense qu’il s’agit de trouver un arbitre, parce que le conseil de sécurité n’est pas là pour juger un pays contre un autre, mais plutôt être peut être un arbitre entre le Mali et la France par rapport à la situation diplomatique actuelle.

line

Les relations entre lla France et le Mali ont été rompues à la suite de deux coups d’État et d’une décision des dirigeants militaires maliens de travailler en étroite collaboration avec des mercenaires russes.

Dimanche, la France a déclaré que tous ses soldats avaient désormais quitté le Mali, où ils combattaient des militants islamistes depuis près de 10 ans.

(Visited 23 times, 1 visits today)

Articles Similaires

l